L’autorité de la Bible

L’autorité de la Bible

L’autorité de la Bible

La Bible est la référence du chrétien et de l’église. Pourquoi ? Dans quelles limites ? Laisse-t-elle une place à la réflexion et à la liberté ? Et quand nous ne sommes pas d’accord ?

La Bible, comment reconnaître son autorité dans l’Eglise ? C’est en fait une double question :
– fait-elle autorité : est-elle vraie, juste, pertinente ?
– possède-t-elle une autorité : exprime-t-elle la volonté de Dieu, exige-t-elle donc l’obéissance ? Satan a toujours cherché à faire douter l’homme de la Parole de Dieu et à l’en détourner. Sa question « Quoi, Dieu a dit ? » est toujours d’actualité ! Ses efforts de séduction aussi.

1. Les fondements de l’autorité de la Bible

1.1. arguments en faveur de la Bible

Peut-on « prouver » que la Bible est la Parole de Dieu ?

  • confirmations de l’histoire et de l’archéologie, accomplissement des prophéties.
  • unité et progressivité de la révélation, malgré les 40 auteurs de diverses origines, répartis sur 1600 ans
  • puissance éprouvée par un nombre incalculable de personnes.

Ces arguments sont toujours sujets à des remises en cause par des sceptiques !

1.2. la composition de la Bible : « le canon »

La Bible que nous avons est-elle toute et rien que la Parole de Dieu ?

  • l’AT a été validé par JC et les apôtres. Cf Rom 3 :1-2
  • le NT : validé par consensus au Concile de Rome (382) et 3e concile de Carthage (397). Critères pour le NT : écrits apostoliques ou de collaborateurs proches des apôtres (Luc)

Apocryphes : ajoutés par les Septante (3 et 2 siècle av. JC) dans leur version grecque de l’AT, puis repris par Jérôme dans la Vulgate, mais il les distinguait comme non-inspirés. ces écrits ne figurent pas dans la Bible hébraïque, mais ont été introduits dans sa traduction grecque du IIIe siècle avant Jésus-Christ, dite version des Septante, et sont passés par ce canal dans la version latine (Vulgate) et dans toutes les versions anciennes et modernes jusqu’au début du XIXe siècle. Luther dans sa version allemande de la Bible, les rejeta à la fin de l’Ancien Testament, en les faisant précéder de cette notice : « Livres qui ne doivent pas être estimés à l’égal de la Sainte Écriture, mais qui pourtant sont utiles et bons à lire. »

1.3. les variantes dans les manuscrits : infimes

La transmission de la Bible a connu quelques erreurs, malgré un travail minutieux des copistes. Mais il existe beaucoup manuscrits différents (5000-6000 pour le NT) …. Les différences portent sur des points mineurs, minimes, moins de 1%. La « critique » (reconstitution des textes originaux) est une discipline légitime, de spécialistes.

On trouve des citations de la version « Septante » dans le NT, malgré ses imperfections.

1.4. une question qui demande un oui ou un non

La Bible est ou n’est pas la Parole de Dieu !

1 Thess 2 :13 en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez.

Ces croyants n’avaient étudié en détail les arguments et les controverses sur la Parole de Dieu. Ils reçoivent la Parole… elle agit en eux : c’est un pas de foi, suivi par une conviction produite par le contenu et les effets de ce livre.

2. La Bible présente son autorité

2.1. l’inspiration : la Bible, écrite par des hommes mais Parole de Dieu

2 Timothée 3:16 Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,

2 Pierre 1:21 car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint–Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

Inspiration verbale : chaque mot de la langue originale est inspiré par Dieu, pas seulement les idées. Inspiration plénière : de toute la Bible.
Ce n’est pas une dictée (sauf Lévitique). Le vrai Dieu se révèle à travers d’hommes sans effacer leur personnalité et leur style.

2.2. l’inerrance : la Parole de Dieu ne peut se tromper

Dans ce qu’elle affirme la Bible ne contient ni erreur ni contradiction, car Dieu ne peut pas se

tromper ni se contredire.

Nombres 23:19 Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir Jean 17:17 ta parole est la vérité.

Tout ce qui est écrit n’est pas la pensée de Dieu : la Bible rapporte des paroles et actes de

Satan, de méchants, d’incrédules (« mangeons et buvons »), d’un homme sage mais pas

spirituel (Ecclésiaste). La mention du faux ne le cautionne pas mais sert à notre instruction.

NB : les traductions ne sont pas inspirées et pas inerrantes. On peut limiter les risques en lisant plusieurs traductions différentes.

2.3. la valeur de l’Ecriture pour le Seigneur

  • il l’emploie comme son arme : dans les combats avec Satan (Matthieu 4), avec les pharisiens (Matthieu 12: 3,5 ; 19:4, 21 ; 16:21,42 ; 22:31.).
  • il s’y réfère pour enseigner pour enseigner : Au sujet du divorce (Matth. 19:3-9, des prophéties de Daniel (Matth 24:15)
  • il témoigne de son inspiration et de son l’autorité : L’Ecriture ne peut être anéantie (Jean 10:35), fait autorité sur la terre (Matt. 5:18), est le commandement de Dieu (Matt. 15:3, 6).
  • L’importance pour Lui de chaque mot et leur utilisation : Matth. 5:18 et Luc 16:17
  • Il confirme les récits contestés de l’Ancien Testament : La création (Matth 19:5), le meurtre d’Abel (Matth. 23:35), Noé et le déluge (Matth 24:37, Sodome et sa destruction (Matth. 11:23-24), la reine de Seba (Matth. 12:42, Jonas et Ninive (Matth. 12:40-41)

3. Reconnaître l’autorité de la Bible

3.1. l’honorer

  • la respecter comme sacrée (pas d’humour déplacé avec des versets, choix de traductions respectueuses).
  • lui donner sa place dans l’église, dans la vie personnelle et familiale, dans les groupes chrétiens (groupes de maison, de jeunes etc..).
  • ne pas l’utiliser comme arme (personnelle ou corporatiste) de manipulation – intimidation. (NB : on écrit Bible avec une majuscule quand le mot désigne le contenu, sans majuscule pour le support imprimé)

3.2. l’étudier…

Jean 14:23 Jésus répondit et lui dit, Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole,

3.2.1. avec une attitude convenable (pour bénéficier de « l’illumination »)

  • humilité : ne pas lui faire dire ce qu’on a envie de lui faire dire, ne pas chercher d’abord à retrouver et à justifier et ce qu’on pense déjà.
  • priorité à la Bible mais reconnaissance de ce que Dieu a donné par d’autres.
  • soumission : être prêt à respecter ce que la Bible enseigne, à faire des « découvertes ».
  • de façon spirituelle, avec prière.

Jean 16:13 Mais quand celui–là, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous conduira dans toute la vérité, Matthieu 16:36 Ses disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Explique–nous la parabole de l’ivraie…

NB : la Bible s’adresse aussi aux non-croyants, Le Saint Esprit l’utilise pour les convaincre de péché, de justice et de jugement (Jean 16:8). La foi vient de ce qu’on entend par la parole de Dieu (Rom 10:17)

3.2.2. avec méthode

combiner lecture rapide et étude systématique (tous les livres, chapitres et versets).

  • herméneutique : principes d’interprétation. Comment interroger un texte, distinguer le contexte, le champ d’application, le style littéraire, (factuel ou poétique..).
  • exégèse : recherche du sens littéral du texte (vocabulaire, grammaire, contexte).
  • application des principes, avec actualisation et contextualisation si nécessaire.
  • mémorisation, révision, partage (vous enseignant et vous exhortant l’un l’autre Col 3:16)

3.2.3. avec souplesse ou fermeté en cas de désaccord ?

  • accepter de reconsidérer ma position (et de nettoyer ses lunettes !)

1 Cor 4:3-4: je ne me sens coupable de rien ; mais ce n’est pas pour cela que je suis justifié.

Actes 24:16 A cause de cela, moi aussi je m‘exerce à avoir toujours une conscience sans reproche devant Dieu et devant les hommes.

  • interroger les Ecritures (= faire subir un interrogatoire rigoureux)
    Actes 17:11 Or ceux–ci étaient plus nobles que ceux de Thessalonique ; et ils reçurent la parole avec

toute bonne volonté, examinant chaque jour les écritures pour voir si les choses étaient ainsi.

Problème : une exégèse sérieuse n’aboutit pas toujours à une compréhension claire,; des habitudes, cultures, compétences et sensibilités différentes, peuvent amener à des conclusions divergentes (un peu de vin pour l’estomac, la soumission, le saint-baiser…).

  • déterminer s’il s’agit d’un point fondamental de la foi clairement établi par la Bible (Dieu, Christ, résurrection, salut, péché…) ; si oui : pas de compromis-sion possible ; si non : voir jusqu’où il est possible de marcher ensemble

Philippiens 3:16 Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d’un même pas Amos 3:3 deux hommes peuvent–ils marcher ensemble s’ils ne sont pas d’accord ?

4. Etendre l’autorité de la Bible

4.1.enseigner l’autorité de la Bible dans la famille et dans l’église :

Deut. 6:6-7 Et ces paroles que je te commande aujourd’hui, seront sur ton cœur. Tu les inculqueras à tes fils, … dans ta maison, et quand tu marcheras par le chemin,

2 Tim 2:2 Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie–le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

2 Tim 2:15 exposant (=découpant correctement) justement la parole de la vérité.
respecter l’autorité de la Bible, c’est la mettre en valeur : accorder du temps à son enseignement/étude, faire ressortir son message et non les idées de l’orateur ; c’est aussi prendre des dispositions pour noter et conserver l’enseignement reçu.

4.2. diffuser la Bible

  • traduire (Wycliffe)
  • éditer, concevoir et produire différents supports (papier, K7, Mp3, radio…)
  • vendre, donner, distribuer, colporter, émettre (Gédeons, Segond 21, TWR, AudioGospel….)

4.3. défendre la Bible : l’apologétique

Bien la connaître, se former à l’argumentation pour convaincre ceux qui ont soif de vérité.

5. Appliquer la Bible : a-t-elle vraiment autorité sur ma vie ?

La Parole de Dieu est une puissance en moi… si j’accepte son autorité.

Marc 12:24 N’est–ce pas à cause de ceci que vous errez, c’est que vous ne connaissez pas les écritures, ni la puissance de Dieu ? (errer = avancer au hasard)

5.1.  La Bible me donne mon identité

Vous êtes le sel de la terre ; vous êtes vraiment mes disciples ; vous, vous êtes déjà nets, vous êtes le temple de Dieu ; vous êtes fils ; vous êtes conduits par l’Esprit ; vous êtes concitoyens des saints et gens de la maison de Dieu ; vous êtes lumière dans le Seigneur ; vous êtes accomplis en lui ; vous êtes morts avec Christ aux éléments du monde ; vous êtes une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte, un peuple acquis ; nous sommes morts avec Christ ; nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés ; nous sommes donc ambassadeurs pour Christ ; nous sommes son ouvrage ; nous sommes devenus les compagnons du Christ ; je suis crucifié avec Christ ; je ne vis plus, moi, mais Christ vit en moi.

5.2.  La Bible me libère

Jean 8:31-32 Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

Sanctifie–les par la vérité ; ta parole est la vérité.
Jean 17:17 Actes 20:32 Et maintenant je vous recommande à Dieu, et à la parole de sa grâce, qui a la puissance d’édifier et de vous donner un héritage avec tous les sanctifiés.

Ephésiens 5:26 afin qu’il la sanctifiât, en la purifiant par le lavage d’eau par la parole ;
Jacques 1:21 C’est pourquoi, rejetant toute saleté et tout débordement de malice, recevez avec douceur la parole implantée, qui a la puissance de sauver (ou : guérir) vos âmes.
1 Pierre 1:23 vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu ;
Hébreux 4:12 Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à

deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

Ephésiens 6 :17 l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu.

5.3. La Bible donne une vision du monde

Matthieu 5:14 Vous êtes la lumière du monde (Philip 2:15).

Jean 14:30 Je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car le chef du monde vient, et il n’a rien en moi.

Jean 17:16,18 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi je les ai envoyés dans le monde.

1 Corinth. 3:19 car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu.

Galates 6:14 le monde m’est crucifié, et moi au monde.

Jacques 4:4 Quiconque donc voudra être ami du monde, se constitue ennemi de Dieu.

1 Jean 2:17 le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

1 Jean 2:15 N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde.

1 Jean 5:4 car tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi.

Philippiens 2:15 vous reluisez comme des luminaires dans le monde.

5.4. La Bible, source d’unité et d’autorité pour l’église

Exode 25:9 Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d’après le modèle que je vais te montrer.

6. Conclusion

Respecter, étudier, enseigner, diffuser, appliquer la Bible : savoir et faire, selon Dieu ! Se laisser libérer par la Bible : être, selon Dieu !